projets d'intégration 1996-2011

2006

11.1. Lueur

11.1. Lueur

Résumé : Récit d’une histoire formée de deux contes de Gilles Vigneault : celui de la vie qui s’achève pour un homme qui n’a jamais été malheureux, et celui d’un enfant qui planta une ampoule électrique en espérant qu’il poussera quelque chose. À l’hôpital, l’interne de service est intrigué par l’attitude du mourant de la chambre 410. Celui-ci lui raconte sa vie. Un jour, un jeune homme revient là où se trouvait autrefois son jardin d’enfant : à sa place exacte avait poussé un réverbère. L’homme mourant racontait-il le moment où il avait découvert que son geste d’enfant avait transformé sa vie ?… Il reste un pays au tréfonds de soi : celui du monde de l’émerveillement et de la magie de l’enfance…

Détails...

11.2. Jusqu’au Bout

11.2. Jusqu’au Bout

Résumé : Un soir de 1985, seul devant un feu, sous un ciel étoilé, il prit la décision de faire un One man show. À l’été 2000, la visite de son ami Pierre, incurable, lui donne la leçon qu’il faut entreprendre ses projets. De l’enfance, il garde le respect de la forêt légué par son grand-père et l’idée que rien n’est impossible. D’une enseignante, Sophie Clément, il reconnaît qu’en une seule phrase, elle a orienté sa vie vers le théâtre. Puis il y eut son voisin à Lévis, le capitaine Bernier… Les passions et les rêves se réalisent si on y croit vraiment. Pour Marcel Leboeuf, il y a eu le chemin de Saint-Jacques-de-Compostelle… Pour la réflexion.

Détails...

11.3. Prisonnier d’actualité

11.3. Prisonnier d’actualité

Résumé : Une journée dans la vie d’un commentateur des actualités dans une émission radiophonique. Au petit matin, c’est la lecture habituelle du journal pour identifier les sujets controversés. Dehors, il est sous le projecteur et change d’habit : celui-ci devient très voyant, surtout pour ceux et celles qui font l’objet de ses critiques et commentaires. Une foule bigarrée et menaçante, d’athlètes, d’artistes, de dérangés et de politiciens, revient sans cesse, exerçant une pression étouffante, difficile à supporter pour le commentateur qui devient prisonnier d’actualité.

Détails...

11.4. Compost

11.4. Compost

Résumé : Le court-métrage s’ouvre avec une scène d’interrogatoire : le récit de l’histoire va en expliquer les raisons. Un jeune amant de la nature cultive les plantes dans son appartement mais, en mal de solitude, il partage sa vie avec une nouvelle rencontre. Des faits anodins lui signalent que celle-ci a une vision différente du monde : brosse à dents électrique, gaspillage d’eau et d’énergie… Le montage met en parallèle le quotidien du couple avec des images extraites des œuvres de Frédéric Back.

Détails...

11.5. L’oubli

11.5. L’oubli

Résumé : Court-métrage sur la dernière démarche du cinéaste Claude Jutra. Le document s’ouvre avec la célèbre question : « T’as des nouvelles de Claude ?… » de son film A tout prendre (1963).

Détails...

11.6. Aspiration

11.6. Aspiration

Résumé : Après une brève image montrant Armand Vaillancourt lisant son journal, une caméra mobile furète dans son entrepôt : une sculpture sur place suggère la sonorité des matériaux et l’artiste rappelle qu’il recycle des matériaux pour leurs propriétés sonores, comme ses plaques musicales des années ’50. Un groupe d’enfants jouant sur place, illustre la création spontanée. L’artiste parle de son implication dans plusieurs causes et souligne que son engagement lui a toujours valu d’être contesté. Enfin, le sculpteur commente un sujet d’actualité : la guerre en Irak.

Détails...

11.7. Blanche comme la neige

11.7. Blanche comme la neige

Résumé : Sur la chanson Blanche comme la neige interprétée par les sœurs McGarrigle, vont se dérouler deux histoires, l’une au XVIIIe siècle et l’autre au XXIe siècle : la Belle, protégée par son père et courtisée par trois capitaines trop entreprenants, se transpose à notre époque, sur la Belle chansonnière qui se lie par contrat à un agent d’artiste arrogant et ambitieux. La Belle du passé feint la mort pour garder son honneur et la Belle du présent disparaît pour préserver son authenticité. Mais l’une et l’autre sont retrouvées vivantes par leur père. Les interprètes des rôles du XVIIIe siècle, sont les mêmes pour le XXIe siècle. Le symbole de la rose garde son intensité et traverse les deux époques.

Détails...

11.8. Il était deux fois

11.8. Il était deux fois

Résumé : Court-métrage qui raconte sa propre légende sur la naissance de St-Élie-de-Caxton en suggérant, en ouverture et en finale, deux récits en parallèle. En ouverture, un comédien incarnant Fred Pellerin ouvre son livre de rédaction et les projecteurs d’un studio s’allument. En finale, l’auteur conclut sa narration et referme son livre, et les projecteurs s’éteignent.

Détails...

11.9. Voix de disparition

11.9. Voix de disparition

Résumé : L’histoire se déroule dans un milieu hospitalier où, parvenu à un certain âge, des humains sont amenés au terme de leur existence. La narration en voix off de Richard Desjardins, ainsi que des préposés habillés en travailleurs forestiers, font comprendre qu’il s’agit d’une métaphore sur la coupe des arbres : le son des scies mécaniques se fait parfois entendre. Une femme au chevet, symbolise la Terre-Mère muette, impuissante elle aussi, contre la Machine. Et l’Ingénieur en habit et casque blanc apparait : mesures, calibrage et marquage précèdent le décompte final. Toutes les « cravates » sont réunies pour célébrer au champagne, la fin du dernier : le craquement sinistre d’un arbre abattu, et c’est la fin.

Détails...