projets d'intégration 1996-2011

2005

10.1. Soirée au studio Cormier

10.1. Soirée au studio Cormier

Résumé : Le témoignage en voix off d’une femme fait revivre les activités mondaines qui se tenaient dans un studio de la rue St-Urbain à Montréal, durant les années 1920 : l’architecte Cormier y tenait des soirées dansantes et y faisait la photographie de modèles féminins. La narratrice y fut modèle : elle a connu l’homme et l’architecte, pendant près de cinquante ans, avant de devenir son épouse en 1976. Son témoignage rappelle aussi son œuvre, notamment la création de l’édifice de l’Université de Montréal en 1944.

Détails...

10.2. La montagne secrète de Gabrielle Roy

10.2. La montagne secrète de Gabrielle Roy

Résumé : Sur le quai de la gare de Prévost, la romancière Gabrielle Roy, assise sur un banc, compose des passages de son roman La montagne secrète. Ces images alternent avec celles d’une entrevue avec François Ricard, ami et biographe qui mentionne que son œuvre donne la primauté au personnage. Sur son banc, la romancière rencontre l’un de ses personnages, Pierre Cadoré, avec lequel elle entame un dialogue.

Détails...

10.3. Seul à Sol

10.3. Seul à Sol

Résumé : Pendant les préparatifs sur un plateau de tournage, le comédien Marc Favreau est rejoint dans la salle de maquillage. À son entrée au studio, son regard porte sur une poubelle anodine : par un zoom-in et un effet visuel, celle-ci va se retrouver sur une scène imaginaire. L’entrevue commence et s’accompagne, par un montage alterné, d’un Sol sur la scène imaginaire. Marc Favreau parle de son personnage, de Sol et Gobelet, puis du Sol en solo pour adultes : sur la scène imaginaire se retrouvent un second, puis un troisième Sol, illustrant l’évolution du personnage. L’entrevue se termine et le comédien Marc Favreau quitte avec, en finale, un clin d’œil à la poubelle.

Détails...

10.4. En parallèle

10.4. En parallèle

Résumé : En ouverture, deux grandes tours d’appartements, froides et impersonnelles. Une jeune femme y prend l’ascenseur pour visiter son père vivant seul. Alors qu’elle se déplace dans le petit appartement, sa visite se résume à une série de critiques excédées envers son père silencieux. Elle repart en peu de temps et le vieil homme retourne à ses occupations solitaires : gratter ses billets de loto, feuilleter son catalogue. Pour sa fille, la soirée est un repas animé de discussions entre amis : mais leur départ la laisse seule, elle aussi, comme pour le vieil homme. Deux lents zooms out, de l’image du père alternant avec celle de la fille à plusieurs reprises, illustrent en finale, la solitude parallèle et pathétique des deux personnages.

Détails...

10.5. Urbanités Humaines

10.5. Urbanités Humaines

Résumé : En ouverture, une succession d’images du quotidien urbain campent le contexte de l’action. Puis l’insolite s’installe : un homme énigmatique vêtu de noir, coiffé d’un haut-de-forme et canne à la main, prend place dans un petit café. Il dispose ses cartes de tarot sur la table : il peut prédire le Destin et peut-être même… l’infléchir. Chacune des cartes qu’il va disposer, va correspondre à un fait associé à deux personnes. La première est un jeune homme de la rue, qui se prostitue : ce jour-là, son itinéraire va le conduire au petit café. La seconde personne est une femme d’âge mûr, ordonnée et charitable, qui va aussi se retrouver au même café. Un incident sur place provoque la rencontre – prédite ou produite – entre les deux protagonistes, puis l’étranger en noir réunit ses cartes et quitte le lieu.

Détails...

10.6. Dollar[ ] Dance

10.6. Dollar[ ] Dance

Résumé : Ouverture avec une métaphore de la pureté : une jeune fille en blanc est harcelée par des flashs de pubs qui pénètrent son esprit : séduite par l’Envie, elle se transforme et sa consommation débute. Le déroulement alterne entre des images de la jeune fille, une image récurrente de piles de monnaie, des graphiques animés en 2D, des extraits filmiques sur écran incrusté et des mentions comparatives en intertitres.

Détails...