projets d'intégration 1996-2011

3.5. Le mouvement, ou, Quand le vide bascule au blanc…

Thème prescrit :

le mouvement

Titre original :

Le mouvement, ou, Quand le vide bascule au blanc…

Durée :

9 min 38 s

Autres caractéristiques :

version originale française, coul., 4:3, son. Copie sous-maîtresse, numérique, MPEG2, gravée sur DVD en 2011 ; 12cm. Enregistrement original en 1998 avec Betacam SP, analogique, 1/2″, transféré au montage sur 3/4″ UMatic.

Résumé et mention du genre

Une romancière qui ressent un vide depuis le départ de sa fille, écoute un message de celle-ci. Son regard erre dans la pièce, sur ses œuvres, sa photo. De courts flashbacks s’organisent en scènes du passé : elle se remémore quelques moments de l’époque où elle écrivait son roman : Ivresse, inspiré de l’amour intense envers son amant, duquel elle devint enceinte. Ces souvenirs lui suggèrent que le cercle vicieux du vide doit devenir la spirale du renouveau. Maintenant sortie pour se procurer un lunch au bistro du coin, son regard croise celui d’un jeune homme qui lit son roman et qui semble la reconnaître. Le renouveau est possible. À son tour, elle laisse un message à sa fille.

Quand le vide bascule au blanc suggère que le vide généré par une absence, doit être vécu comme la page blanche d’une nouvelle histoire : la vie est un mouvement.

Structure dramatique vraisemblable grâce au jeu des interprètes professionnels. Progression de l’action par les informations livrées dans les dialogues. Usage du flou périphérique pour les scènes de souvenir. Emploi de quatre intertitres sur fond noir, avec des citations de Leonard Cohen et Jacques Prévert. Présence d’une ombre féminine immobile sur le mur, symbolisant une absence. Souci de la crédibilité des accessoires : livres arborant le titre et le nom de l’auteure, photo encadrée de la romancière avec sa fille, scène du passé raccordée à une scène du présent par un sac à lunch à la main.

Court-métrage de fiction, du genre récit de vie avec un message philosophique et une question sans réponse : la fille de la romancière est-elle l’enfant issue de l’amour vécu durant l’écriture d’Ivresse ?…

Productrice déléguée :

Suzanne Lacelles-Lafrance

Équipe de réalisation artistique et technique

  • Idée originale et synopsis 
  • Réalisation Florence Parent
  • Scénarisation Evelyne Mailhot-Paquette
  • Direction de production Evelyne Renaud
  • Assistance à la réalisation Caroline Dhavernas
  • Direction de photographie 
  • Caméra Marie Cousineau
  • Assistance/caméra 
  • Chef éclairagiste Ariane Drapeau-Cloutier
  • Assistance/éclairages 
  • Direction artistique Célina St-Amour
  • Décors et accessoires 
  • Costumes et maquillages Marie-Hélène Gravel
  • Conception sonore Marie-Claude Desforges
  • Prise de son Musique originale 
  • Montage Evelyne Mailhot-Paquette
  • Scripte Véronique Saine Régie de location
  • Photographie de plateau 
  • Autre(s) : opérateur de Steadicam: Frédéric Chamberland
  • Appariteur(s) Fabrice Barrilliet
  • Régisseur de production Louis Plante

Distribution

  • Michèle Deslauriers (comédienne), interprète
  • Catherine Sénart (comédienne), interprète
  • Julien Poulin (comédien), interprète
  • Réal Bossé (comédien), interprète
  • Raymond Cloutier (comédien), interprète
  • Simon Desraspe, interprète